De Profundis – Morpionibus

PAROLES – Traditionnel* (1864)/arrangements MTBB

Ô muse prête-moi ta lyre, Afin qu’en vers, je puisse dire
L’un des combats les plus fameux, Qui s’est déroulé sous les cieux.

Dans un vagin de forte taille 600 000 poux livraient bataille
A un nombre égal de morpions Qui défendaient l’entrée du con.

De profondis Morpionibus La lala la, la lala la, la, … zob

A ce spectacle épouvantable Et croyant que c’était le diable
Les femmes enceintes en accouchant Pondaient d’la merde au lieu d’enfants.

Le commandant d’une escouade Voyant périr ses camarades
Cria: « Morpions! nous sommes foutus Piquons un’charge au trou de cul ».

Refrain

Un morpion de noble origine Qui revenait du bout d’la pine
Leva sa lance et s’écria : Les morpions meurent et n’se rendent pas !

A ch’val sur un poil de roupette Armé d’une longue lorgnette
Le capitaine des morpions Examinait les positions.

Refrain

Tout à coup un obus arrive Qui lui fait perdre l’équilibre
Le capitaine est bien foutu, Il tombe au fond du trou du cul.

Un morpi-ion motocycliste Prenant la raie du cul pour piste
Vint avertir l’état-major Que le capitaine était mort.

Refrain

En vain l’on chercha sa dépouille, Sur la pine et sur les deux couilles,
On ne trouva qu’un bout de queue Qu’un sabre avait coupé en deux.

Dou-ze des plus jolies morpionnes Portèr’nt en pleurant des couronnes
De fleurs blanch’ et de poils du cul Qu’avait tant aimé le vaincu.

Refrain

Sur une couill’ grosse et velue-e L’on érigea une statue-e
A ce capitain’ des morpions Mort si brav’ment au fond d’un con.

Depuis ce jour, on voit dans l’ombre A la porte d’un caveau sombre
Les morpi-ions de noir vêtus Montant la garde au trou du cul.

Refrain

*Paroles attribuées à Théophile Gautier (sous le pseudo Poulet-Malassis), sur un air de Ernest Reyer.

 

Télécharger la Partition de_profundis

Sop

Alti

Basse